La Tunisie ambitionne de devenir un hub du jeu vidéo
Bagra, le jeu qui fait gagner une vraie vache !
Bagra, le jeu qui fait gagner une vraie vache !

A l’heure où Polysmart, une startup tunisienne de jeux vidéo vient de lever 1,5 Million de dinars (510 000 euros) pour développer « Veterans Online » à l’international,  réalisant ainsi la plus importante levée de fonds dans le secteur des jeux vidéos en Tunisie et au Maghreb, le marché  du gaming pourrait bien mener l’économie tunisienne vers une belle croissance.

article 2 16-08
Semaine de la Qualité de Vie au Travail 2017, qu’est-ce qu’un management de qualité ?

Chaque année, l’agence Nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT) organise  la semaine de la qualité de vie au travail,  un rendez-vous important pour la vie sociale française. Organisée par le réseau Anact-Aract depuis 2004 elle s’étend sur tout le territoire et vise à sensibiliser les acteurs du monde du travail au développement de la qualité de vie au travail au travers de rencontres, de témoignages et d’actions concrètes.

Succès des vins marocains au Challenge International du Vin 2017
Zakaria Wahby, premier et meilleur sommelier du Maroc
Zakaria Wahby, premier et meilleur sommelier du Maroc

 

Le Maroc possède une longue tradition viticole et compte 14 appellations d’origine contrôlée (AOG). Le royaume développe aujourd’hui des vins de caractère, de qualité internationale qui suscitent un véritable engouement. 
Sur les 44 vins que le Maroc comptait en compétition officielle au Challenge International du Vin (CIV) qui s’est déroulé les 22 et 23 avril derniers, au Palais des congrès de Bordeaux, 18 ont décroché des médailles, dont neuf d’or, quatre d’argent et cinq de bronze.

article3-09-08
Neymar, une bonne affaire ?

Le PSG a déboursé 222 millions d’euros pour la star de Barcelone. Quel retour sur investissement peut-il en attendre ? Peut-on envisager une répercussion positive sur le football français et sur le pays ?

L’économiste Pascal Perri, fin observateur du milieu du football, en  décryptant pour « Les Echos » les enjeux de l’arrivée du brésilien au PSG, affirme qu’au-delà du solde positif  attendu,  la ligue 1, qui prévoit de renégocier ses droits TV (actuellement en deçà de la moyenne européenne qui se situe à un milliard d’euros), bénéficiera de l’aura d’ une icône mondiale sur l’une des trois existantes avec Ronaldo et Messi.

Neymar estime-t-il « c’est du co-branding ». On peut attendre plus de billets vendus et plus de merchandising si on pense à tous les revenus qui peuvent être  générés par le digital. La star compte en effet 70 à 80 millions d’abonnés sur Instagram, 31 millions sur twitter et plus de 60 millions sur Facebook (à titre de comparaison, le PSG n’en compte que 30 millions ! )

Le PSG qui souhaite aller vers la conquête de nouveaux marchés va aussi gagner en notoriété. Le club a fait part de son intention d’ ouvrir un bureau en Asie où le joueur brésilien est adulé. Ce sera donc l’occasion de gagner de nouveaux contrats publicitaires pour le PSG qui rêve de devenir une marque mondiale, comme Manchester United, le Bayern ou le Real.

Au lendemain du transfert le plus coûteux de l’histoire du football mondial réalisé grâce à un fonds souverain qatari, les affaires sont plutôt bien parties puisque les supporters s’arrachaient déjà le maillot floqué au nom de Neymar à un prix variant entre 100 et 140 euros selon sa version (matchs internes ou à l’extérieur). Le club avait déjà écoulé l’intégralité des 10 000 maillots disponibles ce vendredi, en seulement six heures.

Au delà des polémiques et des débats moraux sur le bien-fondé de l’emploi de l’argent, cette opération devrait générer des gains importants. N’oublions pas également les impôts que le club versera à la France sur le salaire de Neymar qui représente environ la somme de 30 millions d’euros, ou bien encore la TVA sur les produits, etc…

Pour Convergence

Pascale Landriq

article2-09-08
Amazon: Jeff Bezos interdit à ses salariés l’utilisation de PowerPoint

Dans un email daté de 2004,  le Pdg d’Amazon Jeff Bezos interdisait à ses employés d’utiliser le logiciel PowerPoint. Ce mode de communication et les listes à puces sont bannies de l’entreprise au profit d’un retour à des méthodes beaucoup plus traditionnelles.

Ce fameux message interne a été dévoilé et rendu public le 28 juillet dernier par Pete Abilla, ancien employé d’Amazon, aujourd’hui directeur du digital de HireVue, un service d’entretiens d’embauches par vidéo.

Comment se déroulent les réunions internes chez Amazon ?

Les salariés d’Amazon sont invités à participer aux réunions avec un simple mémo de quelques pages. Leurs collègues lisent ce compte rendu  durant une vingtaine de minutes et ont ensuite le temps de poser leurs éventuelles questions au rédacteur du mémo.

Pour Jeff Bezos, écrire un texte de quelques pages plutôt que de construire une présentation Powerpoint permet à ses employés de mieux percevoir l’interaction des choses entres elles et à se concentrer sur l’essentiel de chaque réflexion professionnelle. Powerpoint ne serait pas selon lui un outil de réflexion assez efficace. De par sa structure, il ne tiendrait pas compte de l’interconnexion des idées et aplanirait souvent les niveaux d’importance.

Il est sûrement plus difficile d’écrire un mémo de quatre pages que de concevoir un PowerPoint de vingt pages. La structure narrative d’un bon mémo force à réfléchir et à comprendre ce qui est le plus important et comment les choses sont liées entre elles.

Si vous avez l’intention d’ envoyer un CV à Amazon, il est peut-être inutile de mentionner votre parfaite maîtrise du logiciel en question !

Pour convergence

Pascale Landriq

article1-09-08
Une étudiante marocaine crée et commercialise sa gamme d’accessoires de maroquinerie en peau de poisson

Transformer les peaux de poissons en cuir pour en faire des sacs à main, des paires de chaussures ou des coques de Smartphones c’est ce qu’a imaginé Nawal Allaoui,  étudiante à l’Ecole Supérieure des Industries du Textile et de l’Habillement (ESITH) de Casablanca. Elle a fondé  SeaSkin, une entreprise qui produit et commercialise de la maroquinerie de luxe en cuir de poisson.

La jeune femme qui a œuvré dans l’entrepreneuriat social en a eu l’idée alors qu’elle travaillait avec des femmes de pêcheurs qui nettoyaient les poissons.

Ces peaux, considérées comme des déchets sont habituellement destinées à la poubelle.

Après plusieurs essais, Nawal, soucieuse de l’environnement a réussi à inventer une recette miraculeuse pour tanner les peaux de poissons en respectant un procédé écologique.

La jeune femme trouve sa matière première auprès de restaurants et usines. Elle travaille avec six femmes qui écaillent et rincent les peaux avant le tannage végétal. Les peaux sont ensuite baignées en y incorporant progressivement une préparation élaborée avec des produits naturels et bio puis teintées et personnalisées selon le produit.

Le cuir sera enfin aplati et séché pour correspondre aux critères d’un luxueux produit de maroquinerie.

Nawal conçoit le design elle-même et fait réaliser la couture, la confection et l’emballage par l’atelier de son école.

Ces accessoires de luxe conservent-t-ils une odeur de poisson ? Nawal assure que les huiles présentes dans les peaux étant remplacées par des huiles de tannage naturelles, l’objet finit par sentir le cuir, tout simplement.

La jeune cheffe d’entreprise commercialise ses produits en ligne notamment via la plateforme « Wuluj » et il semblerait qu’à un an de sa création la réussite soit au rendez-vous.

La startup Seaskin remplit un objectif social en employant des femmes et en valorisant leur savoir-faire, ainsi que des objectifs environnementaux en recyclant les déchets et utilisant des produits biologiques.

Souhaitons une longue vie et un franc succès à cette entreprise marocaine et à son innovation écologique !

Pour Convergence

Pascale Landriq

S’inscrire à la newsletter